Illustration : Mohamed Mbougar Sarr, lauréat des deux prix Métis
Illustration : Mohamed Mbougar Sarr, lauréat des deux prix MétisIllustration : PRIX MÉTIS DES LYCÉENS 2015Illustration : Grand Prix du Roman Métis 2015

ROMAN

Les prix Métis 2015

Francine George - Photo jean-noël Enilorac -

Le grand Prix du Roman Métis 2015 a été décerné au premier roman Terre ceinte de Mohamed Mbougar Sarr édité par Présence Africaine.

Fait rarissime, mais amplement mérité, le prix Métis des Lycéens a également été attribué au jeune auteur de 25 ans Mohamed Mbougar Sarr pour Terre Ceinte !

 

Le grand Prix du Roman Métis 2015

Terre Ceinte de Mohamed Mbougar Sarr succède à Congo INC de In Koli Jean Bofane, lauréat 2014, Léonora Miano en 2013, Tierno Monénembo en 2012, Lyonnel Trouillot en 2011, Maryse Condé en 2010.

Une sélection difficile pour cette sixième édition qui a reçu une quarantaine de romans francophones "parus depuis moins d’un an, mettant en avant les valeurs de métissage, diversité, échange et humanisme."

Le jury présidé par Mohammed Aïssaoui et composé de onze personnalités du monde littéraire réunionnais et d'ailleurs a pré-sélectionné en septembre dix titres puis les quatre romans finalistes :

  • Les Maquisards d'Hemley Boum édité chez La Cheminante
  • En attendant demain de Nathacha Appanah édité chez Gallimard
  • Noire - La vie méconnue de Claudette Covin - de Tania de Montaigne  chez Grasset
  • Terre ceinte de Mohamed Mbougar Sarr édité chez Présence Africaine - le lauréat 2015

Mohamed Mbougar Sarr sera à La Réunion pour recevoir son prix le 1er décembre lors d'une cérémonie officielle ouverte au public à l'hôtel de ville de Saint-Denis.

Il participera à des séances de dédicace le mercredi 2 décembre de 10h à 12h à la librairie Gérad et de 16h à 17h30 à la librairie Autrement.

Terre ceinte témoigne encore que dans le feu de l'actualité le roman peut exprimer l'indicible et créer les conditions d'une réflexion profonde sur des thèmes où l'émotion à vif l'emporte.

Le jury s'est réuni15 jours avant les attentats de Paris et ne pouvait imaginer que la réalité rejoindrait à ce point la fiction. Terre ceinte plante son intrigue au coeur du pouvoir islamique et, dans ce quotidien réglé par la terreur, les actions de résitance, le courage et la lâcheté se mélangent avec ce qu'il faut de belle écriture pour que le lecteur ne sombre pas dans le néant. Les personnages sont tous si bien étoffés qu'aucun d'entre eux ne tient la vedette.  Les lettres des mères autant que celle d'Abdel Karim - le tyran djihadiste - nous permettent de plonger dans les affres de la tourmente des personnages. Le style, littéraire en restant fluide nous accroche au-delà de la scène d'ouverture qui décrit l'indicible.

Un roman à portée universelle qui dépasse la simple histoire de ses protagonistes.

Jeune auteur sénégalais de 25 ans, Mohamed Mbougar Sarr a déjà reçu le prix Kourouma 2015 pour ce premier roman.

 

Le Prix Métis des lycéens

Les prix  Goncourt et Renaudot ont été attribués cette année à deux auteurs reconnus par les lycéens avec cinq d'avance.

Mathias Enard, Prix Goncourt 2015 pour son roman "La Boussole" publié chez Actes Sud a reçu en 2010 le Prix Goncourt des Lycéens pour "Parle-leur de batailles de rois et d'éléphants" publié chez Actes Sud.
Delphine de Vigan, prix Renaudot 2015 pour son roman "D'après une histoire vraie" publié chez JC Lattès a reçu en 2011 le prix Renaudot des Lycéens pour "Rien ne s'oppose à la nuit" publié chez JC Lattès.

À La Réunion, le jury du Prix Métis des Lycéens pose aussi un regard aiguisé sur les romans de la sélection du grand prix du Roman Métis avec cette étonnante capacité à détecter de nouveaux talents littéraires.
Ils ont récompensé Guillaume Staelens pour son roman "Itinéraire d'un poète apache" ; Cécile Ladjali pour son roman "Shâb ou la nuit" ; Carole Zalberg pour son roman "À défaut d'Amérique", des romans denses, exigeants et ouverts sur le monde.

Cette année, 225 élèves répartis sur 10 lycées de La Réunion participent à la cinquième édition de ce prix littéraire. Pour la première fois, Madagascar rejoint le prix avec la participation de 30 lycéens qui voteront par mail.

Cette année, leur sélection porte sur quatre romans :

  • HENRI LOPES, Le Méridional (Gallimard)
  • PHILIPPE CURVAL, Akiloë ou le souffle de la forêt (La Volte)
  • TANIA DE MONTAIGNE, Noire : La vie méconnue de Claudette Colvin (Grasset)
  • MOHAMED MBOUGAR SARR, Terre ceinte (Présence Africaine)

 

 

Dossier de presse
medias/static/files/DP%20Prix%20Metis%202015.pdf

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !